19 septembre 2007

PS : Les Chantiers du Pas de Calais

Par Philippe BLET



Photo : Laurent Lamacz

Samedi dernier, j’ai participé à l’Université de rentrée de la Fédération Socialiste du Pas de Calais. J’ai eu l’occasion d’animer avec ma camarade, Samia GACI, l’atelier 4 sur la question des flux migratoires.

Les débats se sont ouverts concernant la situation des migrants dans le calaisis. Les militants socialistes du calaisis présents auprès des réfugiés ont témoigné de la situation inhumaine des hommes, femmes et enfants. Leurs conditions de vie sont effroyables. Hervé Sergeant, secrétaire de la section socialiste du canton d’Audruicq a également témoigné sur le travail remarquable des associations. 

Le constat est clair : la fermeture du centre d’accueil de la Croix Rouge de Sangatte n’a strictement rien changé quant à l’arrivée de migrants dans la région afin de tenter de rejoindre la Grande-Bretagne.

Les participants ont tous convenu que l’immigration n’est pas un concept mais d’abord et surtout des hommes, des femmes, des enfants avec leur histoire, leur culture, leur souffrance et leur espoir.

Depuis cinq années, les gouvernements de Droite successifs ont voulu mettre au coeur de leur politique la question de l’immigration où le migrant serait l’objet de tous les maux de la société française : deux lois sur l’immigration en une législature, création d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale (quelle horreur !!!), convocation des préfets par le ministre de l’immigration en raison du manque de résultat en matière de reconduite à la frontière, proposition du député UMP mariani concernant le test ADN en vue d’un regroupement familial (voir la note précédente).

Nous comptons sur nos parlementaires socialistes afin de combattre par tous les moyens cette proposition MARIANI qui remet en cause les fondamentaux et l’histoire de France. Les intervenants aux débats ont comparés le climat actuel à celui du gouvernement de vichy en 1940.

L’accueil des migrants sur le territoire français est intimement lié à la question des Droits de l’Homme. Le message de la France doit être clair car depuis plusieurs années, ses messages sont troublés. Pendant que l’ancien Président de la République, Jacques Chirac, met à l’honneur « les Justes » pendant la guerre 1939/45, au même oment, la justice française condamne des français pour avoir accueillis des migrants sous leur toit.

La question de l’immigration n’est pas la question essentielle. La Droite joue sur la peur du différent, la peur de l’autre, induit par un jeu de communication.

Mais nous socialistes, nous sommes tous conscients que les vrais enjeux sont les questions économiques et sociales : un emploi, un logement digne, un avenir pour nos enfants.

Je laisse à la Fédération socialiste du Pas de Calais la diffusion des conclusions de l’atelier.

Enfin, vous trouverez ci-dessous le reportage de France 3 Nord Pas de Calais diffusé le 15 septembre 2007 concernant la visite de François Hollande aux chantiers du pas de calais.