24 juin 2007

De l’émotion à la raison

Par Philippe BLET
J’ai participé ce samedi 23 juin 2007 au Conseil National. Avant de nombreuses interventions, François HOLLANDE a présenté son calendrier et validé par le Conseil National (302 pour, 3 contre et une abstention).

Les socialistes ont maintenant une feuille de route pour construire cette rénovation tant criée par certains, tant attendue par les militants.

Cette rénovation doit passer d’abord et surtout par la reconstruction de colonne vertébrale idéologique. Ensuite, nous nous déterminerons sur les questions de personnes. Un petit nombre souhaitait inverser la démarche. Mais avons-nous déjà vu changer la vitrine du magasin sans changer le fond de commerce !!!!!

Cette feuille de route est un cadre de travail où chaque militant pourra s’inscrire. C’est pourquoi, il sera important de se mobiliser dans les différents forums et conventions afin que le collectif pèse sur le contenu et non la logique médiatico-sondagière.

Surfer sur les sondages et l’émotion ne fait pas l’élection. Cette clarification idéologique ne pourra plus passer par des messages sur le téléphone portable des uns ou des autres. Les militants devront reprendre LEUR PLACE.

Le débat n’est pas nouveau chez les socialistes. La confrontation des idées est au coeur de l’ambition du mouvement socialiste. Ils savent ensuite s’unir sur un projet commun.


Le projet devra être également lancer sur le plan local au regard des échéances municipales. J’espère que le 1er secrétaire de section socialiste calaisienne sera à l’initiative d’une feuille de route pour les prochaines élections municipales. La question du développement économique sera au coeur des prochains débats au sein de la section. La vision misérabiliste des responsables politiques de Calais impose aux socialistes calaisiens une évaluation des politiques menées depuis plus de trente ans à Calais.

Pour terminer, félicitations aux députés Jack Lang et Gilles Cocquempot pour leur réélection. Ce résultat nous permet de garder deux députés socialistes à Calais.

Ô surprise, dès le lendemain de son élection, Gilles Cocquempot, député de la 7ème circonscription, annonce urbi et urbi dans la presse "C’est moi le patron".

Cela étant, Je préfère le terme "leader". Un leader est d’abord un fédérateur. Un leader réunit les énergies, les compétences, les idées. Un leader est un animateur d’une équipe ayant un projet porteur d’avenir.