3 janvier 2012

Seafrance : Interview sur RMC Info

Par Philippe BLET

Retrouvez ci-dessous mon interview sur RMC Info dans l’émission « Carrement Brunet »  ce 3 janvier 2012

 

Nous soutiendrons, y compris financièrement, toute solution économiquement viable que se soit sous forme de SCOP ou autre. Aujourd’hui, il n’existe plus que
le projet de SCOP. Les élus locaux soutiennent cette solution. Du moment, quelle puisse proposer un business plan qui assure la pérennité de l’entreprise.

Il s’agit de plus de 800 emplois directs et de nombreux emplois indirects. Il n’est plus temps de se rejeter la responsabilité. Il s’agit de préserver la dernière compagnie française du
Transmanche. La disparition de SeaFrance s’est l’abandon du pavillon français.

De plus en plus de collectivités locales se disent prêtent à participer financièrement. Mais même toute ensemble elles n’ont pas le poids financier nécessaires. Elles ne peuvent apporter qu’une
aide forcément limitée, même si elle est importante et représente un effort budgétaire conséquent.

La SCOP proposée représente également une véritable innovation sociale. Il s’agit en effet d’une Scop de plus de 800 salariés. Ce n’est pas courant et à ma connaissance unique.

Un important accompagnement sera indispensable pour mettre en place une gestion économique nouvelle. Je crois en l’intelligence collective. Le Conseil Régional Nord Pas de Calais aura un rôle
important à jouer dans ce domaine. L’intervention du gouvernement à l’avantage de faire de l’avenir de Seafrance un débat national.

C’est ce que nous demandons depuis un bon moment. Je ne peux donc pas m’en plaindre lorsqu’elle arrive. Plus tôt aurait été beaucoup mieux.