14 mars 2009

Inventer à Gauche

Par Philippe BLET

La gauche serait-elle à court d’idée ? Parfois, ces dernières années cela
semblait tellement vrai hélas ! Nos amis les plus proches et les plus fidèles nous le reprochaient amèrement ; comme si, tétanisés par la douche glaciale de 2002 et par l’échec cinglant de 2007,
les socialistes avaient écervelé leur logiciel d’analyse et de propositions. Certes, cela est injuste et trop cruel, car pendant toutes ces années les socialistes ne sont pas restés
inertes.

En vue de l’élection présidentielle beaucoup d’idées pertinentes ont été avancées dont certaines se révèlent aujourd’hui
d’une brûlante actualité. Qu’on pense à la notion d’égalité réelle, mise en avant par Dominique Strauss-Kahn, que la droite sans vergogne utilise pour défendre sa politique de diversité dont on
peut craindre qu’elle ressorte plus du gadget médiatique que de véritables choix, au fond .Qu’on songe aussi à la critique acerbe de Michel Rocard sur la crise du capitalisme, de ce capitalisme
financier devenu fou.

Désormais, l’enjeu est simple. Il faut redonner des couleurs au Parti Socialiste ; à ce parti sans lequel rien à gauche
ne pourra se faire et les progressistes ne gouverneront plus ce pays.

C’est notre ambition à « Inventer à Gauche » d’être des acteurs, des têtes chercheuses du travail de rénovation auxquels
aspirent DSK, à qui nous lie une amitié profonde, Bertrand Delanoë, qui anime la motion que nous avons signée, et Martine Aubry, que nous accompagnons résolument dans sa politique de reconquête
de notre crédibilité émoussée. Oui, un immense effort doit être entrepris pour que nos concitoyens, à nouveau, nous entendent. Il n’est pas suffisant qu’ils soient déjà persuadés, et la
manifestation de jeudi l’a montré, que le Gouvernement et surtout le Président de la République ne sont pas à la hauteur des défis graves qui nous attendent et de l’angoisse qui peu à peu étreint
toute notre société.

Il faut avancer des solutions.

Analyser et comprendre, pour proposer. En mariant la réflexion des experts, la volonté des politiques et l’expérience du
terrain, voilà l’ambition « d’Inventer à Gauche ».

Parce qu’il faut que, vite, on redessine les perspectives d’une social-démocratie profondément renouvelée et que les
socialistes français soient enfin au cœur de la démarche que la gauche réformiste européenne a entreprise.

Cela a commencé aujourd’hui avec notre séminaire sur la crise économique et sociale.

Gageons que cela ne sera pas le seul.

RENDEZ-VOUS SUR

www.inventeragauche.com