9 octobre 2010

Soutien aux employés Desseilles

Par Philippe BLET

http://www.lillehardware.com/portail/images/logos/La_Voix_du_Nord_logo.pngLes employés de Desseilles ont rencontré Philippe Blet

Hier après-midi, les employés du dentellier calaisien Desseilles ont rencontré le président de l’agglomération Cap Calaisis
Philipp
http://www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/VDN/A2010/M10/les-employes-de-desseilles-ont-rencontr-698191.jpge Blet. Ils ont évoqué les problèmes rencontrés avec la teinturerie Color Biotech, où plus de six cents pièces sont en attente d’être teintées. Ce
qui engendre de graves problèmes de trésorerie po
ur une entreprise placée en redressement judiciaire. Desseilles doit repasser
devant le tribunal le 16 décembre.

Philippe Blet s’est engagé à contacter le PDG de Color Biotech, Christophe Machu, pour « tenter d’accélérer les procédures. Voir
ce qu’il est possible de faire ».Lire la suite —>>>

 

http://www.nordlittoral.fr/img/header/elements/logo_nord-littoral.pngPhilippe Blet a reçu des salariés de Desseilles inquiets pour leur avenir Cap Calaisis s’interroge sur Color
biotech

La situation est tendue dans la dentelle en cette période d’été indien. La cause : la nouvelle teinturerie Color biotech
accumulerait les retards.

Près de 2 600 pièces sont en cours de teinture, certaines depuis plusieurs mois (lire notre édition de jeudi).

http://www.nordlittoral.fr/stories/image250x00//mediastore/VDN/A2010/M10/532101-cap-calais-4caf3388.jpg.jpg
 Les salariés ont été reçus par Philippe Blet hier après-midi. Il leur a apporté le soutien de la communauté d’agglomération.

En redressement judiciaire, Desseilles subit de lourdes pertes de trésorerie. Alors que les carnets de commandes sont remplis, quelque
600 000 euros de chiffre d’affaires sont entre les mains de Color Biotech, qui a été assigné par son propre actionnaire Desseilles – qui détient 30 % des parts – en mise en
demeure auprès du tribunal.

Après avoir épuisé tous les moyens de pression classiques, les salariés ont décidé de se faire entendre il y a quinze jours en
s’invitant à une réunion de direction cherchant des réponses alors que l’un de leurs premiers clients revoit ses commandes à la baisse. Des solutions devaient être mises en place.

Las. « Il faut agir vite. Ce sont nos emplois qui sont en jeu », clame l’intersyndicale CFDT-FO-CGT. Faute de
résultat, ils ont manifesté mercredi matin devant la teinturerie et décidé d’aller porter leurs craintes en plus haut lieu. Lire la suite —>>>