14 mai 2012

Tribunal Virtuel contre la délinquance

Par Philippe BLET

Les élus ici présents et moi – même sommes heureux de vous accueillir au sein du Tribunal d’Instance de Calais pour assister aux restitutions finales du projet « Tribunal Virtuel », projet mené depuis maintenant six ans par le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

Il n’est donc plus nécessaire de rappeler qu’il se déroule sur l’année scolaire et qu’il permet aux élèves de visiter différents lieux, de rencontrer des professionnels de la Justice… et qu’il a pour objectif de faire comprendre le fonctionnement de la Justice et plus particulièrement celle des mineurs tant dans son côté répression que dans son côté prévention.

La citoyenneté confère des droits, mais impose aussi des devoirs envers la société. Être citoyen, c’est avant tout être responsable.

 

Au delà du droit de vote, la citoyenneté, c’est aussi des devoirs dans la vie de tous les jours :

–       en tous lieux et en toutes circonstances en respectant la loi, le bien commun et ceux que l’on croise dans la rue ou dans les lieux publics (magasins, discothèques, piscines, stades…) ;

–       sur la route (en scooter, moto ou auto), en respectant le code de la route et la vie des autres ;

–       dans les établissements scolaires, en respectant ses professeurs, ses camarades, les locaux et le matériel ;

–       chez soi, auprès de ceux auxquels nous tenons (famille, amis ou voisins) ;

–       enfin, avec vous-même, en ayant une attitude responsable face à la violence, l’alcool ou la drogue.

Si vous manquez à ces devoirs en tant que citoyens, et en fonction des situations — civiles si le mineur est en danger ou pénales pour des crimes et délits — les magistrats spécialisés rendent leurs décisions en différentes formations :

juge unique,

tribunal pour enfants présidé par le juge des enfants,

cour d’assises des mineurs composée de 3 magistrats professionnels et d’un jury populaire

Les élèves sont donc devant nous pour nous faire vivre des situations d’un tribunal pour enfants, et nous montrer ce qu’ils ont retenu de ces échanges mais également nous exprimer leur talent de « comédiens » grâce aux séances d’expression scénique que la compagnie du Théâtre de l’Envol leur dispense chaque semaine.

Avant de laisser place aux élèves, il est nécessaire de rappeler que ce projet financé dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale ne pourrait exister sans le partenariat.

C’est pourquoi, il me semble important de remercier encore et toujours :

Madame la Présidente du Tribunal de Grande Instance de Boulogne sur Mer,

Madame Rouvet, Juge ayant accepté de participer cette année après le départ de Monsieur Charlet,

Monsieur Jean-Philippe Joubert, Procureur de la République près le TGI de Boulogne sur Mer,

Madame Rivalant, Substitut du Procureur,

Monsieur Legrand, Greffier au Tribunal d’Instance de Calais,

Maître Matrat, Avocat,

Madame Fanny Gouyou-Beauchamps, CDAD

Monsieur Madec, Commissaire divisionnaire de la Police Nationale,

Madame Pomart, Brigadier à la Police Nationale,

Madame Lalingue et toute l’équipe de la Protection Judiciaire de la Jeunesse…

Une dernière information : cette année, trois établissements ont participé activement à cette action. Merci aux collèges Boris Vian, Martin Luther King et Vauban.

Aujourd’hui nous assistons à la restitution du Collège Vauban et nous les remercions d’avance du sérieux qu’ils auront su mettre dans ce projet.

Bonne représentation à tous !

 


Lutte contre la délinquance : Tribunal Virtuel ile philblet