29 avril 2010

Soutien au Collège Martin Luther King à Calais.

Par Philippe BLET

CIMG3255La manifestation d’aujourd’hui a montré clairement le soutien unanime que portent aux enseignants et éducateurs du collège, les parents d’élèves, les habitants, les
responsables d’associations du quartier et les élus.

 

Il faut continuer à soutenir les enseignants et faire en sorte que leurs demandes soient étudiées par le rectorat. En
tant qu’éducateur, je défend l’idée que la réponse à la violence doit être, avant tout, préventive.

 

Mieux vaut dix postes d’enseignants et surveillants en supplément que des postes de policiers. La grande majorité des
élèves du Beau-Marais présente un réel intérêt pour l’école qui doit être le creuset de leur intégration à notre société et à ses règles.

 

Les moyens supplémentaires doivent permettre aux enseignants d’assurer sereinement leur métier et d’encadrer les élèves
qui ont été laissés pour compte par notre système scolaire et qui auraient besoin, au contraire d’un coup de pouce. Faute de quoi ils glisseront peu à peu dans la délinquance. Le ministère de
l’éducation nationale fait une erreur de stratégie en réduisant les moyens dans les écoles.

 

L’économie qui est faite aujourd’hui, nous la paierons cher lorsque certains de ces enfants délaissés tomberont dans
l’exclusion et la rébellion.