17 avril 2010

En homme libre et en conscience

Par Philippe BLET

« Agir en politique, c’est de la volonté et du courage à être acteur pour le bien
de tous.

En revanche, vouloir s’occuper des
affaires de la cité, n’est pas de rester chez soi. Ce n’est pas maintenir les événements en l’état. Face à l’immobilisme mis en place depuis plus de trente cinq par Jacky Henin et ses pairs, il
est nécessaire de prendre son courage à deux mains et réfléchir à ce que je peux faire pour ma ville… Les trois orientations socialistes sont reprises dans le programme de cette liste ouverte, à
savoir le développement économique, la citoyenneté et l’Europe… La Communauté d’Agglomération du Calaisis aura un rôle majeur, un rôle de catalyseur, un rôle
fédérateur

IMG 6620 gd

… Pour la première fois depuis plus
de 37 ans, vous calaisiens, vous avez la possibilité de changer d’air et de faire entrer notre ville réellement dans le 21eme siècle.

Le défi pour le socialiste que je
suis, ce n’est pas seulement la révolte contre l’injustice, c’est de trouver les m

 

oyens de rendre notre ville plus
juste et proposer un devenir à nos concitoyens. Les socialistes auront réellement la possibilité de peser dans les années futures dans la gestion de votre ville. Je suis un homme libre et en
conscience, j’ai fait ce choix difficile.
»

 

Voilà ce que je disais, en 2008, juste avant les élections municipales. Au moment de
l’installation du nouveau conseil municipal j’ai pris un engagement « 
le défi pour tout socialiste que je suis, ce n’est pas seulement la révolte contre l’injustice, avec des « Y’A qu’a » ou des « il faudrait que », c’est
de trouver les moyens de rendre notre ville plus juste et proposer un devenir à nos concitoyens.
 »


Deux ans après, je ne retire pas un mot à
ces deux déclarations où j’évoque ce socialisme du réel qui aujourd’hui guide mon action. Une démarche faite d’humanisme, de pragmatisme et de justice sociale. J’ai un objectif : remettre
notre territoire à l’endroit. Pour cela je suis persuadé qu’il a besoin, pour se construire un destin, de maitriser son espace et le temps.


Dans une société de l’instantané, de la
rapidité, la maitrise du temps est une donnée primordiale. C’est pourquoi j’ai créé au sein de l’agglomération un service d’archéologie préventive. C’est aussi pour cela que Cap Calais commence à
acquérir des terrains sur la zone de la Turquerie.


Dans une société de l’ubiquité, le
développement des TIC est un enjeu essentiel. Nous devons impérativement connecter le territoire et lui ouvrir, enfin, les portes du 21
ème siècle. Le territoire numérique doit être une réalité au travers du plan fibre optique que nous allons mettre en
œuvre.


Dans une société qui bouge et qui évolue en
permanence, dans un rythme effréné, la recherche et l’innovation sont les portes de l’avenir. C’est pourquoi l’agglomération a mis en place un fond d’appui à l’innovation qui permet d’aider, en
lien avec le Conseil Régional, les entreprises qui veulent investir dans les produits de demain. De surcroît, Cap Calaisis s’est engagée dans la bataille pour obtenir l’implantation d’une école
d’ingénieurs à Calais.


Dans une société de l’image, la
communication prend un poids important dans l’action. La création de Calais Promotion va permettre une démarche de marketing territoriale. Hier, les festivités de Blériot, aujourd’hui, la
participation aux fêtes maritimes et demain le projet de festival des violons du monde sont autant d’occasions de véhiculer une image positive et dynamique de notre territoire. Les prochains Jeux
Olympiques à Londres en 2012 seront une formidable opportunité de faire connaitre le Calaisis dans ce qu’il a de plus attractif. Le projet d’excellence territoriale avec son palais des
congrès, son hôtel de standing, son casino, ses éco-quartiers et ses aménagements paysagers seront, à n’en pas douter, une locomotive du territoire.


Dans une société qui a la culture du
résultat, il est demandé aux responsables politiques de rendre des comptes régulièrement. La grave crise que nous connaissons est venue obscurcir le paysage social. Mais nous ne devons pas pour
autant baisser les bras et ne pas continuer notre action. L’implantation d’un hôpital psychiatrique créera pas moins de 200 emplois. L’annonce de l’implantation de la société Affine est aussi une
bonne nouvelle. Demain s’annonce le doublement du port ou encore le projet de Golf de Sangatte. De quoi croire en l’avenir.


La mise en place de la fiscalité mixte n’a
pas été une décision facile. Mais il fallait redonner une dynamique au budget communautaire. Un mouvement indispensable pour remettre le territoire à l’endroit. Il existe deux attitudes
possibles :
les pourquoi ! et
les comment ?


Les
Pourquoi ! se demandent les raisons pour lesquelles le sort s’acharne si méchamment sur eux.
Les
Comment ?
s’interrogent sur la manière de se sortir des situations difficiles. Deux attitudes différentes, l’une passive, l’autre active. C’est cette dernière que j’ai choisi

en homme libre et en conscience.