13 octobre 2011

Formation tout au long de la vie

Par Philippe BLET

Vous retrouverez ci-dessous mon intervention lors de la présentation de l’action  » la formation tout au long de la vie » mise en place
par la Mission Locale dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale de la Communauté d’Agglomération Cap Calaisis

 

Dans un monde professionnel en perpétuel évolution, la formation prend une place prépondérante dans le parcours
professionnel de tout un chacun. Aujourd’hui encore 10% des jeunes sortent sans diplôme du système éducatif. Aujourd’hui encore, le taux de chômage pour les 18 – 25 ans atteint 24 %. Le calaisis compte 10 00 chercheurs d’emploi dont bon nombre de jeunes. Nous sommes au 24ème rang sur les 27 pays de l’Union
formation_mis_loc_oct2011_1.jpg européenne en matière d’emploi des jeunes. Aujourd’hui encore, un jeune sur cinq est considéré comme pauvre, c’est-à-dire qu’il
vit avec des ressources inférieures à 60 % du revenu médian.

 

Il n’y à rien de pire qu’un sentiment de déclassement précoce qui s’installe. Ce sont toutes les perspectives
d’avenir qui s’évanouissent dans ce cas. Faire comprendre qu’un emploi correspond toujours à une qualification, et donc à l’effort de formation, c’est déjà gagner une bataille.

 

Nous devons donner du sens à la formation.

 

L’action qui vient de s’achever va dans cette direction. Elle s’adresse à un public issu des quatre quartiers
considérés comme prioritaires sur l’agglomération. Ce sont ces raisons qui ont décidé un financement de 63 884 €uros dans le cadre du contrat Urbain de Cohésion sociale. Permettre la
formation tout au long de la vie, c’est donner autant de chance que nécessaire à chacun.

 

La priorité essentielle doit être celle des jeunes.

 

De la bonne formation dépend la réussite d’une vie professionnelle, et d’une vie personnelle car l’un ne va pas sans
l’autre.Michel Godet a écrit «  la formation est un mélange d’acquisition, de savoirs, de savoirs faire et de comportements. »

 

Les aides à la formation doivent s’accompagner d’une aide au logement, à l’emploi, à la mobilité et un
accompagnement particulier. C’est aussi une des forces de la mission locale. Celle qui consiste à accompagner globalement chacun.

 

Un homme très présent dans les médias en ce moment, a dit
récemment «  Nous avons à l’égard de cette génération un devoir moral, mais aussi une exigence politique. »  fin de citation.

 

Nous devons faire de l’éducation et de la formation les moyens de donner à la jeunesse ses chances, sa place, sa
reconnaissance et sa dignité.