30 septembre 2011

Université Fédérale des Centre Sociaux

Par Philippe BLET

 

Quelques-images-4-2913.jpgJe suis heureux de vous
accueillir sur le Calaisis. Vous avez bien fait de choisir ce territoire pour votre université fédérale. Vous êtes en territoire conquis. Sachez-le.

 

Je suis convaincu que les centres sociaux sont des caisses de résonnance de la société.
 Vous êtes utiles, nécessaires et irremplaçables. A ce titre, le désengagement de l’Etat est incompréhensible à mes yeux. Ce serait une erreur de promouvoir l’individualisme au
dépend de la solidarité. Ce serait une erreur d’être sourd aux réalités et aux besoins exprimés.

 

Votre rôle est essentiel parce que vous permettez à tous de pouvoir s’exprimer et de
transformer cette expression en action. Une action qu’ils auront imaginée, décidée et mise en œuvre eux même. Agir plutôt que de baisser les bras, de renoncer. Dire avec la ferme intention d’être
entendu. Concevoir plutôt que de subir.

 

Quelques-images-4-2894.jpgC’est tout cela que les
centres sociaux font naitre. C’est pour cela que les centres sociaux sont utiles à la population et à la  collectivité. Nous ne devons pas laisser disparaitre sans rien dire les
structures qui permettent un lien social d’exister. Ces lieux qui donnent les moyens d’agir à ceux qui s’en sentent dépourvus. Ces centres sociaux qui donnent à chacun une place dans la société,
dans la ville, dans le quartier. Vous participez à la cohésion sociale des territoires où vous êtes implantés.

 

C’est pourquoi je souhaite vous voir exister encore longtemps.