30 janvier 2012

Voeux 2012 des Centres Sociaux du Calaisis

Par Philippe BLET

Vous trouverez ci-dessous mon intervention lors des voeux 2012 des Centres Sociaux du Calaisis qui s’est déroulé 28 janvier
2012 à la Base de Loisirs Tom Souville

Je suis heureux de vous accueillir à la base de voile et de loisirs Tom Souville.

En tant que travailleur social, j’ai le sentiment, en étant à vos cotés, d’être dans mon environnement de prédilection. Même si j’ai
mis ma vie professionnelle entre parenthèses en acceptant la présidence de Cap Calaisis.

Photo-020.jpgBienvenus à tous donc !

2012 sera une année de défis : social, économique et électoral.

1.    Des rendez-vous démocratiques nous attendent. Ils doivent être l’occasion d’un grand débat sur les questions
essentielles.

La question du vivre ensemble et la question de la cohésion sociale ne seront pas des petits sujets de discussion.

2.    Défi économique aussi. La crise s’installe dans la durée. Le Calaisis n’est pas épargné.

A cela s’est ajoutée l’annonce de la fermeture de Seafrance. Plus de huit cent emplois directs sont supprimés et les conséquences sur
les entreprises sous-traitantes seront également importantes.

Pour nous, travailleurs sociaux, ce sont des centaines de familles et d’enfants en souffrance dont il faudra s’occuper.

Vous comprenez pourquoi Cap Calaisis a fait du développement économique et de la création d’emplois sa principale priorité. « Calais
Premier », le parc logistique le plus important au nord de Paris, devient de plus en plus une réalité avec le dépôt des premiers permis de construire et des premières signatures de cession de
terrains. Ce sont 2000 emplois sur l’ensemble du projet qui profiteront à terme aux habitants du Calaisis. « Spyland », le projet de parc d’attraction sur le thème de l’espionnage, s’il se
concrétise, sera porteur de plus de 1000 emplois.

Nous employons tous nos efforts à concrétiser cet espoir et ce n’est pas simple car notre territoire, même s’il a évolué, accuse encore
un retard considérable par rapport à d’autres villes qui nous font concurrence sur le plan de l’attractivité. Au-delà de ces grands projets, quelques implantations sont venues nous conforter dans
notre démarche de faire changer le Calaisis. Le faire s’ouvrir au monde !

3    Le troisième défi de 2012 sera social.

En effet, le délitement des solidarités, l’individualisme, l’incapacité à retrouver un vivre ensemble, la recherche de boucs
émissaires,  les conséquences sociales de la crise économique exigent de nous que nous soyons plus vigilants et combatifs que jamais.

Photo-009.jpgPlus que jamais nous devons être engagés à créer et maintenir le lien social. Nous devons favoriser la mise en place de nouvelles solidarités. Nous avons à mettre en place les
moyens d’accès à la culture, à la connaissance et aux nouvelles technologies. Nous devons participer à la formation des savoirs, des savoirs être et des savoirs faire. Nous devons aider au
développement de l’insertion et de l’économie sociale et solidaire.

Dans ce cadre, l’agglomération ne dispose pas des leviers nécessaires à une transformation radicale. Mais elle aidera les 4 centres
sociaux du territoire dans le cadre du contrat territorial de développement durable. Je souhaite que nous puissions co-financer avec le Conseil Général un poste de référent solidarité
citoyenneté. Nous pourrons ainsi mutualiser et coordonner les moyens et les actions.  Nous pourrons approfondir et intensifier  la coopération existante et le travail
partenarial.

Je lisais, il y a quelques jours, dans la presse, que les budgets alloués aux centres sociaux allaient baisser et qu’il faudrait se
tourner vers les collectivités locales.

Mais en ce qui concerne l’agglomération, il est hors de question de devenir les supplétifs de financeurs défaillants. Notre
intervention doit être un « + » pour les centres sociaux et ce « + » doit être issu d’une démarche partenariale.

Vaste programme, n’est ce pas ? Devant la tâche qui est la vôtre, je formule donc des vœux d’encouragement. Vous avez tout mon soutien,
mon respect et mon admiration pour votre action.