14 janvier 2010

Voeux 2010 de Cap Calaisis

Par Philippe BLET

Quelques images 3 4103Vous trouverez ci-dessous quelques morceaux choisis de mon
intervention lors de la cérémonie des vœux de la Communauté d’Agglomération « Cap Calaisis, Terre d’Opale » qui s’est déroulée le 13 janvier 2010 au Channel, Scène Nationale à Calais.
Vous pouvez télécharger ICI le discours complet.

« La géographie est ainsi faite que nous sommes les plus proches voisins de l’Angleterre. Si par le passé cette situation géographique a été la cause de
dissentiments, voire de querelles, cette  proximité a créé une histoire et une culture commune qui nous rapprochent aujourd’hui plus surement. »

« C’est pourquoi j’ai souhaité orienter cette cérémonie de vœux sur les relations
franco-britanniques. Aujourd’hui, il faut bien le dire, notre situation géographique est un sacré atout. L’activité économique du Calaisis vient principalement de cette proximité avec la
Grande-Bretagne. Le Calaisis s’est développé autour de son port et continue de le faire avec un atout complémentaire, le Tunnel sous la Manche. »

« Daniel Percheron a récemment déclaré dans la presse régionale :
« Notre première chance c’est le tunnel, le TGV, une capitale régionale. .. Nous avons les ports de Calais, Boulogne et Dunkerque. Nous avons la plate forme de Dourges où nous allons
bientôt annoncer mille emplois supplémentaires…. Nous allons être la seule région française à être une véritable plate forme logistique qui aura une cohérence régionale. « 
Et il 
ajoutait : « Nous électrifions la desserte de nos ports entre Dunkerque et Calais jusqu’aux quais. Cela représente 200 millions d’euros. » Fin de citation. Je me réjouis
d’entendre ce discours et ce n’est pas madame Bouchart, vice présidente chargée de l’économie, qui me contredira. En effet, nous ne pouvons plus imaginer l’attractivité du territoire sans prendre
en compte les aspects environnementaux du développement. Même en période de crise économique. »

« Sur le Calaisis, le développement économique, tel que nous l’imaginons, est
éco-compatible. Le président de la CCI a défendu ce même point de vue lors des débats sur Calais Port 2015. Tout le monde est d’accord pour que ce premier port français du 21ème siècle
soit un éco-port. La préoccupation environnementale pour Cap Calaisis ne s’arrête pas là.

Dans les grands dossiers comme dans les détails, nous voulons montrer l’exemple. Tous
nos projets de construction seront désormais sous le signe du développement durable. Certains services de l’agglomération seront équipés dés cette année de véhicules électriques ou
hybrides.

Nous utiliserons de moins en moins de papier avec l’informatisation du courrier dont
l’étude va être lancée. On peut également citer la mise en place récente d’une newsletter et d’un site intranet. »

Quelques images 3 4107« Ce projet de territoire va se construire autour de trois axes : L’attractivité économique et l’emploi,
L’attractivité touristique, synonyme également d’emplois, L’attractivité résidentielle, symbole de qualité de vie »

« La crise économique ne va pas durer éternellement et nous devons continuer à
préparer le territoire pour demain. »

« Je voudrais maintenant évoquer les jeux Olympiques de Londres en 2012. Plus que 2
ans avant le jour J ! » « Je n’hésite pas à le dire, aujourd’hui Cap Calaisis est dans la course.

Mais, soyons réalistes, il reste encore beaucoup de travail pour que cet évènement
profite pleinement à notre territoire et que nous remportions la médaille d’or de l’accueil. »

« Dans son ouvrage « une brève histoire de l’avenir », Jacques Attali
écrit ceci : «dans trois décennies, il faudra chercher ailleurs le nouveau « cœur » du monde… le cœur pourrait être … tout au long de la ligne des trains à grande vitesse, de
Londres à Francfort en passant par Bruxelles, Lille et Paris  » Si cette vision est exacte, alors Calais sera inclus dans ce nouveau Cœur du Monde. A-t-il raison ? En tout cas, si
je regarde un peu en arrière, et beaucoup vers l’avenir, tout me pousse à espérer.

Tout m’indique que nous avons le potentiel pour relever ce défi. Nous avons tout pour
être dignes de ceux qui ont cru que rien n’est impossible. »

« Je remercie Monsieur Paul Watkins, mon homologue anglais, de sa présence. Elle
prouve que de nouvelles relations se créent. Qu’un partenariat étroit et durable est possible. » « Un célèbre premier ministre britannique, prix Nobel de littérature, écrivait :
« Réfléchissez, je vous en prie. Réfléchissez sagement, non pas en ne songeant qu’à l’heure présente, mais en pensant aux années à venir »  C’est exactement ce que je vous engage à
faire. Je vous invite à mener avec moi la réflexion sur la création d’un GECT, un groupement européen de coopération territoriale. Il s’agit d’une structure de coopération permettant aux
collectivités territoriales, et non plus seulement à l’Etat, de gérer des projets de coopération transfrontalière. Je rêve d’une université binationale.

« Cette réflexion sur le GECT nous amènera aussi à nous interroger sur le périmètre
géographique et, par extension, sur les compétences de l’agglomération. J’ai été particulièrement satisfait d’entendre monsieur Hamy, dans son récent discours de vœux, mettre cette question sur
le devant de la scène. Elle est importante. Elle se posera à nous avec de plus en plus d’acuité, au fur et à mesure que se précisera la réforme des collectivités territoriales. 

Il a raison d’évoquer « un découpage géographique plus pertinent et une
économie d’échelle
 ». Comme lui je souhaite « rassurer les communes rurales.

 Il n’est pas question de les avaler, mais bien d’assurer un partenariat dans
le respect des uns et des autres 
». Je n’ai rien à soustraire à son
discours.

Calais est la ville centre, elle doit être un pôle fort, une locomotive, mais elle ne
peut pas se développer sans son bassin de vie. »

« François Mitterrand disait : La France est notre patrie, l’Europe est
notre avenir.

Dans ce propos, j’ai exprimé ma conviction que notre territoire ne se sortira pas seul
de ses difficultés. Il faut s’ouvrir et se tourner vers l’extérieur. Et, pour nous, cet horizon est l’Angleterre. J’en ai la conviction depuis longtemps. Je le ressens encore plus fortement
aujourd’hui. »

Quelques images 3 4105« Notre situation géographique a nombre d’avantages et quelques inconvénients. Je ne peux pas ne pas évoquer
le problème des réfugiés. Il est source de tension, de conflits et d’incompréhension.

 

Cela ne doit pas nous faire oublier notre devoir d’humanité. Les élus de la communauté
d’agglomération ont décidé, à l’unanimité, de mettre en œuvre ce qui est possible: un terrain pour les douches aujourd’hui, pour l’accueil de jour des personnes fragilisées demain. J’en profite
pour honorer le travail des associations humanitaires, qui interviennent quelles que soient les personnes aidées.

Au terme de cette intervention, Je vous souhaite une belle et grande année 2010. Que la
santé, le travail et la famille soient votre plus beau quotidien. En pensant particulièrement à nos concitoyens privés d’emploi, ou de ressources, que la solidarité et la générosité, l’écoute et
la compréhension de l’autre, guident votre vie. Que la liberté, l’égalité et la fraternité résument le sens que chacun donne à sa place dans la société.

Que vos proches, et tous ceux que vous aimez, fassent votre joie et votre bonheur encore
longtemps. J’émets un dernier vœu, en lien avec le thème de cette soirée :

Passons de VIA CALAIS à …WELCOME TO CALAIS.