21 octobre 2013

Octobre Rose : Illumination de la façade de Cap Calaisis

Par Philippe BLET

octobre_rose_cap_calaisis_oct2013La communauté d’agglomération a souhaité soutenir symboliquement la lutte contre le cancer du sein qui est organisé lors d’Octobre Rose.

Porté localement par la cpam côte d’opale, les associations Opaline 62 et Un but contre oscar, cet événement existe pour sensibiliser les femmes de plus de 50 ans au risque de cancer du sein.

En illuminant la façade de l’hôtel communautaire jusqu’au 30 Octobre, c’est aider Octobre rose à faire encore parler de cette lutte.

Bien que n’ayant pas la compétence santé à Cap Calaisis, vous savez que c’est un domaine qui me touche. Et si nous devons être présent dans les soins en offrant des structures d’accompagnement digne pour les patients, nous devons aussi être présent en amont, dans le préventif, en aidant d’une manière ou d’une autre, les milieux de santé et les associations.

C’est la raison de cet éclairage.

Quelques chiffres pour information.

Le cancer du sein est une tumeur maligne qui touche la glande mammaire. Cette tumeur peut propager des cellules cancéreuses dans tout l’organisme : on dit alors qu’elle métastase.

Le cancer du sein tient le triste palmarès de 1ère cause de cancers féminins et 1ère cause de décès féminins par cancer avec 11 500 décès estimés en 2011. Le taux de survie à 5 ans après un cancer du sein est estimé à près de 85%.

1 femme sur 9 développe un cancer du sein au cours de sa vie. Dans deux tiers des cas, les femmes atteintes d’un cancer du sein ont plus de 50 ans.
Les femmes ayant déjà eu un cancer du sein présentent un risque 5 à 6 fois plus important que la moyenne de développer un cancer dans l’autre sein. Les femmes ayant déjà eu un cancer ont un risque 2 fois plus important de développer un cancer du sein.

5 à 10 % des cancers du sein sont des formes héréditaires, c’est-à-dire attribuables à une mutation génétique transmise par un parent. Le risque de cancer du sein est nettement augmenté chez les femmes porteuses d’une mutation et l’âge d’apparition du cancer est souvent précoce (avant 40 ans)