9 novembre 2013

Inauguration de la statue Yvonne et Charles De Gaulle

Par Philippe BLET

Retrouvez ci-dessous mon intervention lors de l’inauguration de la statue Yvonne Vendroux et Charles De Gaulle à Calais (9 novembre 2013)

En étant parmi vous aujourd’hui, la Communauté d’Agglomération Cap Calaisis que je représente, a voulu marqué sa volonté de promotion touristique du territoire, en participant au financement de ce projet.

J’en profite d’ailleurs pour remercier les familles Vendroux et de Gaulle de leur présence, féliciter l’association Yvonne Vendroux et Charles de Gaulle d’avoir porté ce projet, et l’artiste Me Cibot de l’avoir réalisé. Je suis sûr que cette statue fera partie des nombreux lieux qui font l’attractivité touristique du Calaisis.

En inaugurant aujourd’hui cette statue, c’est rappeler l’importance d’un couple. La confiance et le respect lorsque l’on s’engage à deux sur le chemin de la vie. Car des épreuves, ils en ont vécus ensemble. Des moments difficiles, qu’il soit privé avec leur fille Anne, ou public avec la carrière que l’on sait pour Charles de Gaulle.

yvonne_charles_de_gaulleCette statue permet aussi de mettre en avant Yvonne de Gaulle, souvent dans l’ombre d’un grand personnage. Car c’est bien l’enfant du pays que l’on honore avec cette statue. Même si elle était connue pour sa discrétion, c’était une vraie femme de caractère, dont les valeurs de ténacité et de rigueur étaient reconnues de tous. Car si Charles de Gaulle a été ce qu’il est, c’est en grande partie grâce à son épouse qu’il l’a toujours soutenue dans les épreuves. Yvonne de Gaulle, née Vendroux, n’a jamais oubliée d’où elle venait, elle n’a jamais oubliée le Calaisis.

Quant à son époux, que l’on ne présente plus mais que l’on honore aussi aujourd’hui, je souhaite retenir en ce jour trois dimensions importantes à mes yeux.

En premier lieu, le Conseil National de la Résistance ! La volonté de cet homme, avec Jean Moulin, de rassembler et d’unifier les différents mouvements de la Résistance, afin de combattre l’ennemi, à savoir, l’Allemagne nazi et la France de Pétain. Il a réuni ce qui est épars, quel que soit son origine sociale, quel que soit la couleur de peau, quel que soit son origine politique ou philosophique.

prog_cnrEn second lieu, le Programme National de la Résistance. Cette volonté d’aller ensemble vers l’avant est démontrée à la lecture de ce programme :

  • le droit au travail et le droit au repos,
  • la garantie du pouvoir d’achat
  • un plan complet de sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence,
  • une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours
  • la liberté d’association, de réunion et de manifestation ;
  • l’inviolabilité du domicile et le secret de la correspondance ;
  • le respect de la personne humaine ;
  • l’égalité absolue de tous les citoyens devant la loi ;

En troisième lieu, c’est le fondateur de la 5ème république et surtout le défenseur des valeurs républicaines et de ces trois mots : Liberté, Egalité, Fraternité. La liberté pour les hommes et les femmes de ce pays, de penser, de vivre, de se déplacer, de créer, librement. L’égalité pour toutes et tous dans cette société sans distinction de naissance ou de condition. Enfin la fraternité. N’oublions jamais ce troisième mot qui est gravé sur les frontons de nos écoles et de nos édifices publics. Il est le ciment du bien vivre ensemble.

Ces valeurs républicaines que Charles de Gaulle n’a jamais cessé de défendre tout au long de sa vie pour la France, cet homme qui savait dire non à la fatalité et à la résignation

Cette statue de deux personnes en mouvement, me fait dire pour conclure, que notre territoire doit continuer d’avancer malgré les épreuves, car c’est dans l’immobilisme que l’on connait la défaite, et dans le mouvement vers l’avant, que l’on connait les victoires.