12 janvier 2008

Un joli mois de mai

Par Philippe BLET

Retrouvez ci-dessous mon intervention lors de l’exposition « un joli mois de mai » qui s’est déroulée le jeudi 11
décembre 2008 à la Maison Pour Tous de Calais



Accompagné de Marie-josé Quintin, Pdte de la MPT, Antoine Deguines,
Maire-Adjoint à la Culture et de Laurence Lheureux, directrice de la MPT

Je suis heureux d’être présent à double titre. D’abord en tant qu’administrateur de la maison pour tous et ensuite comme
président de la communauté d’agglomération du Calaisis qui a en charge l’école d’art. Un président qui a un conseil communautaire devant débuter à 18h30. Vous comprendrez que je ne reste pas et
que je file juste à la fin de mon propos. Mais j’ai tenu absolument à participer à ce vernissage. Cette exposition, la quatrième, vient mettre un terme aux événements qui marque le
40ème anniversaire de la Maison Pour Tous.

Cette exposition de travaux
d’élèves de l’école d’art tourne autour de mai 68. Des travaux qui ont été réalisés dans le cadre des ateliers adolescent et adultes. Félicitations aux élèves et bravo à leurs professeurs :
Francis Beauchart, Frédéric Fleury, Frédérique Joly, Patrice Leroy et Martin Singer.

Le mois de mai est associé à l’année 1968 et inversement.  68, c’est l’espoir qu’enfin la société bouge, bouscule
ses habitudes, ses inerties, se débarrasse de ses lourdeurs. Un vent de liberté a soufflé durant ce mois de mai même si il est de bon ton aujourd’hui de remettre en cause cette
époque. 


Les slogans que nous retrouvons sur les œuvres qui sont exposées aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier. Ils sont ancrés
dans notre réalité. Ainsi deux époques se rejoignent dans l’expression. L’une apporte les symboles d’un mois de mai bouillonnant, l’autre des mots qui nous parlent de la vie
d’aujourd’hui.


Des pavés, des slogans, des vêtements messages, des figures historiques ou politiques, Charles de Gaulle ou Daniel Cohn
Bendit tout cela est éloquent et passionnant.


J’aurai voulu pouvoir rester plus longtemps, partager et échanger sur cette exposition mais malheureusement je dois vous
quitter. Pas avant de vous avoir remercié, félicité et donné, à quelques uns d’entre vous, Rendez-vous samedi pour la remise de la médaille d’or de la jeunesse et des sports à la présidente Marie
José Quintin.