25 octobre 2006

Calais : des sans-papiers évacués

Par Philippe BLET

L'image “http://www.associationsalam.org/photosarticles/octobre2006/24oct3.JPG” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Immigration-évacuation

Calais : des sans-papiers évacués d’un bâtiment qui sera démonté
CALAIS, 24 oct 2006 (AFP) – Une compagnie de CRS a évacué plusieurs dizaines de sans-papiers qui squattaient un hangar près du port de Calais, qui devrait être démonté dans la journée, a constaté un correspondant de l’AFP.

L’opération qui faisait suite à une réquisition du parquet, s’est déroulée dans le calme. Elle concernait 68 personnes, dont une dizaine de femmes et mineurs, a-t-on précisé de source préfectorale.

Après vérification, les sans-papiers devraient être placés dans différents foyers d’hébergement à travers la France, a-t-on ajouté. Depuis la fermeture il y a quatre ans du centre de Sangatte (Pas-de-Calais), ce hangar de stockage désaffecté de la société de construction navale Socarenam constituait un des lieux de regroupement des sans-papiers cherchant à passer illégalement en Grande-Bretagne. Il a été évacué à plusieurs reprises mais les clandestins y sont
régulièrement revenus, entraînant la décision de démonter ces bâtiments.

Le démontage – que la société Socarenam a refusé de commenter – devrait être effectué "dans la journée", a précisé la sous-préfecture.

Le centre de la Croix-Rouge de Sangatte a fermé ses portes aux nouveaux migrants le 5 novembre 2002, à un moment où il accueillait environ 1.800 personnes.

L'image “http://www.associationsalam.org/photosarticles/octobre2006/24oct2.JPG” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Depuis, selon le collectif d’aide aux réfugiés C-Sur, plusieurs centaines
de migrants errent toujours en permanence dans le région de Calais, dans l’espoir de gagner la Grande-Bretagne.

Les associations y distribuent actuellement 800 repas par jour mais la sous-préfecture estime leur nombre à 200.

Un porte-parole de C-Sur, Jean-Claude Lenoir, a "dénoncé" mardi cette opération policière qui consiste selon lui à "vouloir faire disparaître les traces des migrants à Calais, dans le cadre de la campagne présidentielle du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy".
   bb/sd Pour plus d’infos www.associationsalam.org


Dominique STRAUSS KAHN avait rencontré en mai dernier les migrants et les associations en soutien aux réfugiés.

Voir l’interview de DSK par l’equipe
d’A Gauche Europe, Pas de Calais