15 mars 2006

Parking payant et hélas suite !

Par Philippe BLET

Dernièrement, les calaisiens ont vu apparaître une banderole publicitaire à l’entrée du Centre Commercial des "4 Boulevards" (ouvert depuis un mois).

Elle indique que les utilisateurs du parking des "4 Boulevards"  de cette zone commercial pourront bénéficier de 2h30 gratuites.

Je peux, tout d’abord, me satisfaire de cette possibilité car j’avais par ailleurs soutenu l’idée que mettre en place un parking payant est une ineptie commerciale au regard de la concurrence et en particulier celle de la "Cité Europe"

Cette nouvelle politique du Centre Commercial ne pose pas de problème en tant que tel et cela regarde les responsables des "4 boulevards".

Cela étant, cette nouvelle politique commerciale des "4 B", dans le champ privé, a des implications indirectes sur le champ politique.

Depuis le 5 décembre 2005, le parking sur voirie est payant aux pourtours de la zone commerciale au tarif de 1 EURO de l’heure.
Depuis le 5 décembre, les calaisiens concernés sont obligés

  • soit de payer le stationnement au  tarif ci-dessus

  • soit de garer leur voiture dans des zones non-payantes, à plus de 100 m (sympa pour nos anciens !).

J’ai le souvenir que M.le Maire annonçait "urbi et orbi" que le parking payant est nécessaire afin de financer le "projet charost" et d’ajouter "ce n’est pas à la totalité des calaisiens de payer ". En revanche, il a oublié d’indiquer  que 3% des calaisiens payent ce nouvel impôt.

De plus, il me semble important de rappeler que le premier acte politique de la municipalité a été d’inaugurer le parking de la zone commerciale avant même que celle-ci soit ouverte. Dans le même temps la municipalité mettait en place le parking payant sur la voirie.

Il y a donc concordance de faits.

Sur le plan juridique, un parking payant sur voirie n’est pas légal (voir précédente note). Des dossiers ont été déposé dernièrement au Tribunal administratif.

A l’écoute des propos de M.Jacky HENIN d’une part et de la chronologie des événements, je considère qu’il y a lien entre la politique commerciale des 4 boulevards concernant le parking (sphère privé) et la politique de stationnement en centre ville mis en place par la municipalité.

Par conséquent, et en attendant la décision du Tribunal administratif qui déterminera l’illégalité ou non, je demande à M.Le Maire de Calais d’offrir 2h30 de parking gratuit par demi-journée aux calaisiens sur la voirie.

Enfin, et pour en finir, je ne peux que m’étonner d’une telle mesure qui engendre plus de nuisance aux calaisiens qu’ils n’en bénéficient. Est-ce que la majorité municipale a été pour cela ?

Je ne peux que m’étonner du silence des groupes politiques sur le sujet.

Silence du coté des communistes; Etonnant lorsque nous apprenons ici ou là en france la position des communistes sur le sujet des parkings payants, à perigueux, au Cannet, Montivilliers, à Valenciennes…….

Silence de la Droite ou presque ? Avec hypocrisie, la "leader", Natacha bouchard s’est offusquée de la chose. Mais depuis, silence radio ! .

Enfin, concernant mes camarades socialistes, après un silence lourd sur le sujet, je les invite à prendre le chemin contre cette injustice qui frappe les calaisiens concernés.

Les Socialistes se doivent de rappeler quelques valeurs qui sont les notres. Développer les solidarités, Développer du bien-être pour tous, l’égalité dans les territoires (dans les quartiers), développer la mixité sociale…..

A cette fin, je vous propose d’être à l’initiative d’une motion lors du prochain Conseil Municipal. Elle pourrait s’intituler "NON aux parkings payants". Cette motion évoquerait l’abandon explicite du stationnement payant pour les habitants des quartiers concernés.


Sachant que nous, les socialistes, avons des idées, le groupe socialiste proposerait la solution d’un vignette "PARKING GRATUIT" pour les calaisiens touchés par ce nouvel impôt depuis le 5 décembre dernier.

Chers camarades, est-il juste de faire payer un établissement privé à 3% de la population qui, dans sa majorité est déjà touchée par la politique de la Droite au gouvernement.

Je connais votre courage politique. Alors au travail !