12 mai 2011

Salaud de Salauds

Par Philippe BLET

Dans un climat nauséabonde populiste par campagne de presse interposée ou déclaration politique où l’on cherche à
montrer du doigt vengeur le fautif, le répréhensible, le responsable, le trop riche, le trop pauvre, le trop maghrébin, le trop quelque chose, je vous invite à écouter ou ré-écouter la chronique
de Guy Carlier ce jour sur Europe 1

Je souhaite terminer cette note par cette citation de Coluche qui écrivait dans « Pensées et
anecdotes » : « C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison »