31 mars 2011

La laïcité est un jardin fragile

Par Philippe BLET

http://lienemann.typepad.fr/photos/uncategorized/2007/05/15/medium_laicite2.jpgLa délibération du conseil municipal de Calais de ce jeudi 30 mars 2011 concernant le financement des fournitures scolaires aux lycées privés aurait du provoquer un débat et
l’affirmation de valeurs partagées.

Certains sujets transcendent la politique. Ils traversent tous les courants de pensée et
ne peuvent faire l’objet d’attitudes variables selon des calculs de politique politicienne. C’est bien de cela dont il s’agissait hier soir.

La défense de la laïcité ne peut connaitre de faiblesse. Il n’est pas possible de
prendre des positions de circonstances. C’est un jeu trop dangereux.

La laïcité est le socle sur lequel s’appuient nos valeurs républicaines : Liberté,
Egalité, Fraternité.

C’est pourquoi j’ai du mal à comprendre la position des uns et des autres et surtout des
habituels donneurs de leçon. 

Les élus du MSDC ont été clairs : comme la délibération mélangeait écoles privées et publiques, nous ne pouvions voter ni contre ni pour. L’intervention de Patrice Cambraye l’a
bien expliqué. Et au nom de principes intangibles, nous nous sommes abstenus.

Par contre le PC et le PRG(opposition) ont voté pour, avec les élus UMP. Quant au PS, il
était le grand absent du conseil.

Je m’interroge sur ces comportements qui sont davantage l’expression de calculs
tactiques que dictés par le souci de défendre un principe républicain.