12 juillet 2008

Reconstruction

Par Philippe BLET

Dans le journal «  Nord Littoral », dernièrement, Jean-Marc BEN (Ecologiste),
Charles François (PS) et Caroline Matrat (MRC) se sont exprimés 100 jours après la victoire de la Liste Populaire et Sociale lors des élections municipales à Calais.(Lire ICI)

A la lecture de leur analyse, le secrétaire de la section socialiste de Calais et l’élue du MRC semblent rester dans leur schéma politique
classique où rien ne se serait passé d’exceptionnel le 16 mars dernier à Calais. En clair, étant donné que le maire de Calais est adhérente de l’UMP, les 37 élus de la majorité municipale
seraient de Droite et en corrolaire les 17 297 électeurs.

Que la vie politique est simple quand on ne veut ni voir ni entendre !!!!!

En revanche, le regard de Jean-Marc BEN semble beaucoup plus pertinent.
J
e cite : « Beaucoup de choses ont changé. La victoire de l’alliance Natacha Bouchart-Philippe Blet a bousculé la gauche. D’une part parce que
le camp socialiste s’est divisé, électorat compris, d’autre part parce que le leader de cette gauche, Jacky Hénin, n’a pas su rassembler
. » Il a seulement
oublié que les électeurs écologistes étaient également divisés. Soit !!!!!!!!

Le 16 mars dernier, plus de 54% de Calaisiens ont soutenu la liste populaire et sociale, rassemblant des Calaisiens
de Gauche, du Centre et de Droite afin de sortir Calais de plus de 37ans de blocage politique, et de retard
économique. Il s’agissait surtout de stopper la gestion clanique de Jacky Hénin. Ce dernier a confondu bilan immobiler et bilan
politique.

Le message a été clair, il suffit d’observer les résultats bureau par bureau. C’est un raz
de marée.

Or que constate-t-on ? Que les « responsables » socialistes continuent de courir après le parti communiste au lieu de faire leur « aggiornamento ».



En effet
, lors de ma dernière conférence de presse, je faisais observer que l’ancien Pdt de la Communauté d’Agglomération du Calaisis
cumulait les indemnités mais était absent à son poste. Tout le monde avait compris que cette remarque concernait Jacky Hénin. Tout le monde sauf le secrétaire de section
socialiste de Calais qui a répondu à sa place. Est-il encore aux ordres ? ou veut-il protéger
celui qui, depuis des années, avait généreusement offert au parti socialiste un strapontin dans la gestion municipale et une place de parking dans l’organigramme de la Communauté
d’Agglomération ?

J’adresse un fraternel message aux militants de la Gauche socialiste qui désespèrent de ces structures sclérosées.
Les dirigeants socialistes devraient prendre leur courage à deux mains et s’affranchir une bonne fois pour toute de la
tutelle communiste
. Mais nous en sommes loin !

Pour ce qui me concerne, je prendrais prochainement, avec mes amis, des initiatives afin
de reconstruire la Gauche et d’organiser un rassemblement des socio-démocrates du Calaisis. L’objectif étant de réfléchir librement et de mettre en
commun nos idées pour inscrire la Gauche dans une nouvelle perspective d’avenir