29 janvier 2008

Socialiste, je suis, socialiste, je resterai

Par Philippe BLET


undefined
Je viens d’apprendre par voie de presse
mon exclusion du Parti Socialiste. Après plus de 20 ans de bons et loyaux services, la Fédération Socialiste du Pas de Calais annonce que je ne suis plus membre du Parti Socialiste.

 

Le raison serait le non-respect des orientations de la fédération concernant Calais. Je tiens à rappeler que Calais, ville de plus 20 000 habitants reléve du Conseil
National du Parti Socialiste. L’accord PS/PC à Calais n’a ni été validé par le Conseil National, ni par les militants.

 

A cet égard, la situation semble ubuesque quand nous nous remémorons le vote des militants socialistes à plus de 60 % en faveur du Traité Européen et qu’ensuite
d’illustres socialistes ont guerroyé contre leur propre parti. Si je dois être exclu, alors nous devrions être nombreux.

 

Socialiste, je l’étais, Socialiste, je le suis; Socialiste, je le resterai. Etre socialiste, c’est une vision du monde, c’est un engagement dans son quartier, dans
sa ville, dans son entreprise, auprès des gens qui souffrent. C’est pourquoi, j’interdis à qui que se soit de m’empêcher d’être socialiste et de le dire haut et fort.

 


undefined
Cela étant, le véritable enjeu n’est
pas l’exclusion ou non d’un militant socialiste, mais notre ville de Calais qui se trouve dans l’impasse depuis plus de 35 ans.

 

La liste d’ouverture populaire et sociale est la véritable chance pour notre ville et sa région car elle est la conjugaison de l’intelligence et du
courage.

 

Philippe BLET, socialiste

 p.blet@calais-ouverture.com

N°2 de la Liste d’ouverture populaire et sociale à Calais