23 avril 2007

Royal tend « la main » à François Bayrou

Par Philippe BLET

Après l’appel de Michel Rocard, Bernard Kouchner et Daniel Cohn-bendit, Ségolène Royal a appelé au dialogue avec François Bayrou sur les points de convergences.

Avec cet appel, nous nous donnons les moyens de battre Nicolas SARKOZY et permettre une nouvelle majorité dans ce pays.

La balle est dans le camp de François Bayrou.


http://www.20minutes.fr/img/photos/afp/2007-04/2007-04-11/article_SGE.NUA80.110407091042.photo00.photo.default-512x350.jpgVALENCE (AP) – Ségolène Royal s’est déclarée lundi soir "disponible" pour un dialogue "ouvert" et "public" avec François Bayrou autour des "valeurs" et des "idées" de son pacte présidentiel pour "chercher des convergences".

"A l’élection présidentielle, chacun doit prendre ses responsabilités pour savoir quelle France nous allons construire", a-t-elle dit. "Aujourd’hui je prends les miennes et je me déclare disponible pour parler de l’avenir de la France avec ceux qui pendant toute cette campagne ont souhaité le changement et la rénovation politique", a déclaré la candidate socialiste à Valence (Drôme). "C’est pourquoi je souhaite un débat ouvert sur les idées pour construire des convergences autour d’une volonté de rénovation, sans arrière-pensée et sans a priori".

"Il est de ma responsabilité de faire cette ouverture", a déclaré Ségolène, qui a dit avoir laissé un message sur le téléphone portable du président de l’UDF François Bayrou. "J’attends une réponse".

"La France a tout à gagner à l’ouverture des idées pour sortir des blocages d’un système dépassé. C’est pourquoi je propose un dialogue public sur la base du pacte présidentiel", a-t-elle ajouté. Ce débat porterait "sur la rénovation de la vie politique dans une République nouvelle", sur "l’Etat impartial et les libertés publiques", sur "le refus des tensions dans les villes et dans nos quartiers", sur la relance de l’Europe et sur "les priorités éducatives et écologiques", a-t-elle précisé. AP

sch/cre/nc