7 janvier 2011

Voeux au personnel de Cap Calaisis

Par Philippe BLET

CIMG5744Comme vous
le savez, la communauté d’agglomération du Calaisis, Cap Calaisis, Terre d’Opale fête son dixième anniversaire. C’est un évènement que je tenais à marquer. Je ne ferais pas trop long sur
l’historique, rassurez-vous, d’autant que certain d’entre vous ont vécu cette décennie.

Mais il est bon de rappeler les quelques grandes étapes qu’a dû franchir
la communauté d’agglomération.

Le 28 décembre 2000, un arrêté préfectoral porte création de la communauté
d’agglomération du calaisis à compter du 1
erjanvier 2001. Nous voilà dix plus tard.
Entre temps la communauté d’agglomération n’a jamais cessé d’évoluer.

En 2008, un profond renouvellement du conseil communautaire donne une
nouvelle impulsion. C’est aussi l’année  du CISPD, du fond d’aide à l’innovation, la participation renforcée à l’agence de développement économique « Calais Promotion », de la
création de la fiscalité mixte,. C’est aussi l’année où Cap Calaisis a lancé son action de promotion autour des jeux olympiques de Londres
2012.

L’année 2009 a été celle de la commémoration du centenaire de la traversée
de la Manche par Louis Blériot, du changement d’identité visuelle et l’adoption d’un nom : Cap Calaisis qui nous démarque des 26 territoires qui s’appellent CAC ! en France. 2009 a
aussi connu l’ouverture de la base de voile et de loisirs baptisée Tom Souville, l’ouverture de la maison de l’emploi, le renouvellement du CLEA, la création du service archéologie, la prise de
compétence audiovisuelle et la mise en place du conseil de développement.

CIMG5740.JPGEnfin l’année 2010 qui vient de se terminer a été riche
en nouveautés, en changements, en projets. Dans un contexte de crise, 2010 a été, malgré tout et grâce à la détermination des élus, une année de développements économiques avec la pose de la
première pierre de l’hôpital psychiatrique qui préfigure le pôle santé. C’est aussi la signature de dix cessions de terrains sur les zones d’activités, l’achat de 51 hectares sur la zone de la
Turquerie tandis que la négociation avec d’importants logisticiens fait espérer un bel avenir pour cette zone.

Cap Calaisis a, pour la première fois, apporté un soutien direct aux
entreprises, notamment dans le cadre de l’innovation. Nous avons participé à la création d’une couveuse d’entreprises et d’une pépinière d’entreprises en collaboration avec la
CCI.

Au-delà du développement économique, citons aussi l’inauguration de la
base de voile, les fêtes maritimes, la pose de la première pierre du centre de soins aux animaux marins. Notons également la mise en place du service de Vel’in qui a connu un succès remarquable,
la création de l’espace info énergie et l’ouverture de la résidence des jeunes travailleurs.

Enfin 2010 restera aussi l’année où la zone naturelle du Colombier-Virval
a connu d’importants travaux d’aménagements qui devraient aboutir à son classement en réserve naturelle régionale.

Ce sont quelques points saillants que j’ai souligné parmi beaucoup
d’autres. Il serait fastidieux de tous les citer.Je voudrai vous dire combien j’ai conscience en faisant ce petit exercice rétrospectif de dérouler la carrière professionnelle de beaucoup d’entre
vous.

Ces
dix années, trop vite évoquées, sont dix années mises au service du quotidien des habitants du Calaisis. Car c’est bien là le cœur de notre mission, même si elle n’est pas toujours reconnue à sa
juste valeur, même s’il est difficile de faire passer ce message. L’agglomération et le rôle qu’elle joue sont encore trop méconnus du public et c’est vrai partout en
France.

CIMG5720.JPGCela ne doit pas affaiblir la motivation qui doit être
la nôtre tout au long de l’année. C’est pourquoi, je remercie les élus d’hier et d’aujourd’hui pour la volonté qu’ils ont mis dans la création et l’essor de la communauté d’agglomération. Mais ce
qui m’intéresse le plus dans ce genre d’anniversaire ce n’est pas le passé, certes important, mais le futur.

Je souhaite me projeter dans les 10 prochaines années, dans la décennie
future. Une décennie qui redessinera la géographie du territoire. Une décennie qui fera des intercommunalités aux compétences élargies, les moteurs du développement des territoires. Une décennie
de solidarité et d’action qui sera encore plus intense que les dix années écoulées.

Évoquons 2011, l’année qui vient sera aussi palpitante et peut être plus que celle qui vient de s’écouler. Nous allons vivre le premier
festival violons, chants du monde. La mobilisation sur cet évènement doit être à l’exemple de ce qui a été votre investissement dans le centenaire de la première traversée de la Manche en
avion.

A
l’interne, nous connaitrons le réaménagement de l’hôtel communautaire qui va générer pas mal de changements qu’il conviendra de gérer avec la plus grande attention. Nous renouvellerons les
journées portes ouvertes de la base de voile et de loisirs Tom Souville. Les premières ont été une réussite et nous encouragent à renouveler l’opération.

Je
souhaite que nous participions aux journées du patrimoine 2011 des 17 et 18 septembre prochains. Il s’agira de nous organiser pour faire visiter nos structures et nos équipements à la population.
Nous devons leur montrer, à cette occasion, ce qu’ils n’ont pas l’occasion de voir et leur expliquer tout le travail que vous fournissez tout au long d’une année au service de leur
quotidien.

Il
me semble qu’il est important que vous soyez valorisés dans votre travail. Il est d’une grande qualité, souvent créatif, toujours au profit du bien commun.

Presque au terme de mon propos il me faut tout d’abord vous souhaiter un bon anniversaire. Celui de la communauté d’agglomération est aussi le
vôtre. Vous en êtes les principaux acteurs. Vous avez à cœur de remplir au mieux votre mission. Vous faites vivre concrètement les décisions que prennent les
élus.

Enfin, ce que j’ai envie de vous dire, en formulant mes vœux pour 2011, c’est que je suis à votre écoute. Que pour moi le dialogue vaut
toujours mieux que le rapport de force. Que chacun doit être persuadé de mon attention à ses difficultés, à la qualité d’exercice de ses fonctions, à ses CIMG5748.JPGdemandes de reconnaissance. J’évoque souvent ce point
avec monsieur Devaux. Le temps entre la demande souvent légitime, parfois urgente, que formule un agent et le moment où nous pouvons y répondre. Cette attente peut paraître quelque fois longue
pour celui qui est concerné.

Mais comme je le dis souvent, ce n’est pas parce que s’est compliqué qu’il
ne faut pas le faire. Nous agissons dans le respect et l’écoute de chacun. Sur ce point, le directeur général des services sait combien j’y suis
attaché.

Il
est temps maintenant de vous souhaiter une année 2011, pleine de satisfactions professionnelles et personnelles, de santé et de bonheurs quotidiens.

Une belle et grande année 2011 à vous toutes et
tous.