10 mai 2010

Soutien à Jean Claude Lenoir

Par Philippe BLET

Communiqué de presse du Mouvement des
Sociaux-démocrates du Calaisis

 

La solidarité n’est pas un délit

 

Benjamin Constant affirmait au XIXème siècle « Toute loi qui ordonne la délation n’est pas une loi ; toute loi
portant atteinte à ce penchant qui commande à l’homme de donner un refuge à quiconque lui demande asile n’est pas une loi. »

 

http://www.nordlittoral.fr/stories/thumb250x00//mediastore/VDN/A2009/M07/217445-c-est-une-decision-4a708c76.jpg.jpgPourtant, l’article L. 622-1 de notre code pénal
condamne l’acte de solidarité, quoiqu’en dise monsieur Besson, ministre de l’immigration et de « l’identité nationale »

 

Aujourd’hui tous ceux qui viennent en aide aux migrants sont susceptibles de faire l’objet de poursuites
judiciaires.

 

Ainsi, Jean Claude Lenoir, vice-président de Salam, devra se défendre en appel à Douai d’une accusation d’outrage qu’il a
toujours niée.

 

Ne nous y trompons pas, cette accusation cache mal le véritable grief qui lui est fait : celui de croire qu’un être
humain ne peut pas en laisser un autre souffrir de faim, de froid et de misère.  

 

Aujourd’hui encore nous apportons notre soutien plein et entier à Jean Claude Lenoir dans cette nouvelle épreuve
judicaire que lui est infligée. Et, à travers lui, à tous ceux qui luttent pour rendre plus dignes les conditions de vie des migrants.