4 février 2009

L’horreur : Délation = intégration

Par Philippe BLET

Je viens d’apprendre les prochaines mesures du ministre de l’Immigration, de l’intégration et de l’identité nationale
afin de « lutter contre l’immigration clandestine » dans le Calaisis. Il propose tout simplement aux migrants de dénoncer les passeurs pour un titre de séjour provisoire.

J’ai du mal à croire qu’un ministre de la République puisse tenir de tels propos. Lors de la visite du ministre à
Calais (Lire la note), j’ai dis le danger qu’il y avait à faire l’amalgame entre l’immigration et l’identité nationale afin de
concevoir une politique d’intégration. J’ai refusé d’accueillir le ministre d’un ministère que je réprouve. Ce genre de déclaration est malheureusement l’exemple des dérives où peut conduire
cette politique : la délation comme modèle d’intégration !!!!!!!!!!!!

Pour compléter votre information, retrouvez les positions de SOS Racisme et France Terre d’Asile :

SOS Racisme : a appelé aujourd’hui le ministre de l’Immigration Eric Besson à renoncer à
son projet d’attribuer des « titres de séjour provisoires » aux immigrés victimes de filières clandestines qui les dénonceraient, se disant « inquiet » face à « une officialisation des pratiques de
délation ».

« Si la volonté de lutter contre les filières clandestines relève d’un souci louable, la méthode semble surprenante », déclare l’association dans un communiqué.
« Si la volonté de lutter contre les filières clandestines
relève d’un souci louable, la méthode semble surprenante », déclare l’association dans un communiqué. Lire la suite
—>>>


France Terre d’Asile : France Terre d’Asile (FTA) a jugé
mercredi, dans un communiqué, « spectaculairement inefficace » le projet du ministre de l’Immigration, Eric Besson, de donner des papiers aux immigrés dénonçant des passeurs. Lire la suite —>>>