12 janvier 2010

Aller à l’idéal et comprendre le réel

Par Philippe BLET

 

CIMG5461.JPGCe mercredi 8 décembre 2010, j’ai été invité à la réunion annuelle des cadres VEOLIA à la Cité Internationale de la Dentelle et de la
Mode

Lors de la table  ronde avec Serge Peron, Président du SITAC, ils nous
a été donné l’occasion de nous exprimer sur :

·         Attente en matière de transport en commun

·         Priorités dans les années à venir

·         Attente par rapport à un opérateur du comme VEOLIA

 

Aller à l’idéal et comprendre le réel comme l’écrivait Jean JAURES, l’ idéal est de
permettre à chacun de se déplacer, librement, selon ses besoins et ses moyens dans le respect de l’environnement par des transports simple d’utilisation.

 

Ensuite la réalité : La séparation des espaces où l’on dort, où l’on travail, où
sont les commerces et où l’on se cultive.

Un état de fait qui a des conséquences :

·         Un actif sur cinq passe au moins une heure et demie dans les transports pour se rendre au
travail

·         Un actif sur dix voyage plus d’une heure, soit deux heures de trajet quotidien.

·         le trajet moyen entre domicile et travail est de 27 minutes.

La voiture est encore aujourd’hui vécue comme une liberté et un gage d’émancipation. Pas
les transports en commun qui sont vécus comme contraignants et proposant trop de promiscuité.

Enfin, ce qu’il faut faire :

·         Rapidité : améliorer le réseau, avec des TSP par exemple,  pour mettre les
services publics, les commerces  et autres services, du type des crèches, à moins de 10 minutes.

·         CIMG5462.JPGQualité : augmenter le confort, la fiabilité, la propreté  et la sécurité. Cela nécessite de maintenir ou
d’accroitre les services humains à bord des transports. 

·         Développer l’inter-modalité avec comme corolaire le titre de transport unique.

·         Coût : un tarif compétitif par rapport à l’usage quotidien d’une voiture

·         Une exigence environnementale : l’impact écologique est maintenant une donnée indépassable
 

·         Le territoire et les modes de transports doivent connaitre une évolution commune.

·         Le transport des personnes handicapées

·         Lobbying : rendre obligatoire la mise en place d’une contribution des employeurs au financement
de la moitié du prix de l’abonnement de transport.