24 novembre 2010

Inauguration OPALIAVENIR

Par Philippe BLET

CIMG5390.JPGJe
m’adresse à vous, non pas comme président de Cap Calaisis, mais bien plus comme élu du littoral. Car en matière de formation et d’emploi, ce qui est profitable au Calaisis l’est aussi à
l’ensemble de la Côte d’Opale.

 

C’est pourquoi je remercie les présidents des chambres de commerce d’avoir choisi le Calaisis comme lieu de centralité pour organiser
Opaliavenir,

soyez les bienvenus.

 

La symbolique de cette manifestation n’échappe à personne. La Côte d’Opale s’affirme comme territoire de projets. Les entreprises s’adressent aux jeunes. Les
entreprises font découvrir leurs métiers. Dans la morosité ambiante, c’est un signal fort d’un territoire qui croit en l’avenir.

 

C’est la raison pour laquelle, j’ai proposé que les collectivités puissent aussi avoir un stand pour montrer leurs métiers. Nous avons aussi des ingénieurs,
des techniciens, des ouvriers qui travaillent souvent en étroite collaboration avec le secteur privé.

 

Bien sur ce sont deux organisations différentes. D’un coté le public, de l’autre le privé. Mais nous ne devons pas cultiver les clivages. C’est pourquoi j’ai
toujours milité pour un partenariat efficace et transparent avec les institutions sociales et économiques du territoire et ce n’est pas le président Jean Marc Puissesseau qui dira le contraire.
Nous restons chacun dans notre spécialité mais dans un bon esprit de coopération. Et j’entends que cela se poursuive avec la nouvelle chambre littorale.

 

CIMG5402.JPGAujourd’hui ce qui nous rassemble c’est la valorisation des métiers et du travail auprès des jeunes et je dois dire, en tant qu’éducateur de profession, que j’apprécie particulièrement le
challenge.

 

Pour 67% des chefs d’entreprise, la motivation est le 1er critère de recrutement. Mais la motivation n’est pas innée. Comment être motivé pour un métier que
l’on ne connaît pas ?

 

Et du coté des jeunes, ce sont 52% qui placent l’épanouissement sur le lieu de travail comme 1er critère pour choisir un emploi.

 

Opaliavenir est donc un lieu de rencontre privilégié où les entreprises du littoral vont avoir pour mission de faire naître la petite étincelle qui deviendra
passion.

 

La formule choisie pour ce salon est la bonne. Il faut séduire, décloisonner la pensée unique. Cette opération est plus que nécessaire et il faut, dans ce
domaine, être en permanence dans l’action.

 

Le rapprochement des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Côte d’Opale va dans le bon sens.

 

Il est à l’image de la volonté qui nous anime tous ici, d’avancer dans un partenariat constructif.

 

C’est à cette condition, en réunissant nos forces et nos volontés, que nous sortirons d’une période si difficile.