4 novembre 2010

Le scandale TOTAL à transmarck

Par Philippe BLET

http://www.rmc.fr/blogs/public/images/Les_grandes_gueules/NOVEMBRE/total_1206403797.jpg

Le pétrolier Total fidèle à sa mauvaise réputation décide, sans se soucier ni des salariés, ni du territoire, de fermer la station service de
Transmarck.

Cette méthode n’est pas une première, je pense notamment à la raffinerie de Dunkerque pour parler d’un exemple proche de nous.

 

Tout d’abord, je trouve cela humainement abominable et je pense à la dizaine de salariés et à leurs familles.

 

Ensuite, je ne comprends pas la logique économique qui entraine cette décision. Nous n’avons pas eu d’écho de la moindre difficulté de cette station qui, au
cœur d’un des plus importants nœuds de transport européen, ravitaille les poids lourds en transit. Il s’agirait donc, à preuve du contraire, d’une stratégie industrielle ?

 

Enfin, je ne comprends pas le mépris envers le territoire et les acteurs locaux. Je peux citer bon nombre d’entreprises du Calaisis, grandes ou petites, avec
lesquelles nous sommes en contact, que nous soutenons, que nous aidons dans le cadre du fond d’intervention à l’innovation, que nous accompagnons au mieux, dans la mesure de nos moyens, dans des
périodes difficiles ou de développement. Des exemples récents : Desseilles, ColorBiotech, Tioxide, Schaeffler, Meccano…

 

Notre porte est toujours ouverte au dialogue et les techniciens du service développement économique de l’agglomération sont à la disposition des
entrepreneurs.

 

Dans l’affaire Total, je suis ouvert à toute discussion, à toute rencontre, d’ailleurs j’invite les salariés et la direction de Total à me contacter pour une
entrevue.

 

On n’abandonne pas un territoire comme ca !

Nous voulons comprendre : comment et pourquoi cette décision a été prise ?

Et pourquoi la direction de Total refuse de communiquer ?