200903021302[1]La question de la mise en place d’une école de pêche sur le territoire avait été évoquée dans cette même assemblée il y a un an, lorsque nous parlions de la requalification du site du Colombier Virval.

C’est dans cette perspective que Cap Calaisis lançait, au printemps 2013, un appel à projet sur le thème de la promotion et de la valorisation de l’activité pêche sur le territoire.

Cet appel à projet, relayé par la presse, a donné lieu à plusieurs réponses positives, notamment celle de la fédération départementale.

Dans ces réponses, la mise en place d’une école de pêche était l’idée la plus fréquemment évoquée.

Fort de ce soutien affiché, le conseil communautaire de Cap Calaisis a décidé, en juin 2013, de déclarer d’intérêt communautaire la mise en place d’une école de pêche sur le territoire.

A travers la mise en place de cet outil, c’est sur trois volets que nous voulons agir.

Un volet pédagogique et éducatif bien évidemment, qui portera sur un certain nombre de thèmes :

– la connaissance et la maîtrise d’une discipline conviviale et sportive, en lien étroit avec la nature

– la connaissance et le respect des milieux aquatiques dans une logique de promotion de la citoyenneté environnementale

– la compréhension et le respect des règles, des règlements

Ce volet trouvera toute sa place dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires dans les Temps d’Activités Péri-éducatifs

Un volet que l’on peut qualifier de social : permettre à tous, quelle que soit sa condition sociale ou physique de pratiquer une activité accessible.

– dans cet esprit, je pense notamment aux personnes à mobilité réduites ou qui souffrent d’un handicap qui les exclue trop souvent de ce type d’activités.

Un volet enfin, que je qualifierai de vivre ensemble.

La pêche est effectivement un temps d’échange, un espace de convivialité ou se côtoie toutes les origines et toutes les générations.

C’est ce lien social que l’on entend développer à travers la mise en place de cette structure.

Pour mettre en place cette structure, nous avons identifié un chef de projet au sein des services de Cap Calaisis, qui sera bientôt épaulé par deux jeunes en contrat d’avenir.

Le site naturel d’implantation de la structure est, bien évidemment, le site du Colombier Virval, qui sera le futur centre névralgique de l’activité pêche.

Cependant, compte tenu des aménagements à réaliser et des difficultés d’accès du site, d’autres sites sont à l’étude, afin de permettre une installation rapide.

Il est de toute façon évident que l’école de pêche sera amenée à être mobile, à se déplacer sur chacune des communes de notre territoire.

Pour terminer, je tiens à insister sur le partenariat indispensable qui conditionnera la réussite de ce projet.

C’est avec l’aide et la mobilisation de tous les acteurs de la pêche, associations, professionnels, pratiquants, que cet outil pourra prendre tout son sens.

Ce partenariat a déjà été initié puisque, dès la semaine prochaine, je rencontrerai votre association ainsi que l’association DPPM (Découverte, Pêche et Protection des Milieux) pour évoquer nos futures collaborations.