2 janvier 2008

La laïcité est un jardin fragile

Par Philippe BLET


Retrouvez ci-dessous mon intervention concernant la délibération sur le financement des fournitures scolaires pour les établissements scolaires publics et
privés

Madame le maire, Mes chers collègues

Notre liste est ouverte au débat. Elle sait se rassembler lorsqu’il le faut.

Elle apprécie à sa juste valeur les apports de chacun. elle a fait le choix de la tolérance et du respect d’autrui comme mode de fonctionnement. Dans notre groupe, composé de personnalités de
gauche, nous savons que la liberté, c’est de pouvoir choisir. De voter en fonction de ses convictions profondes, d’écouter l’autre et de prendre au final la décision qui lui ressemble tout en ne
choquant pas ses partenaires.

Je ne vous cache pas que cette délibération a fait débat et que ce débat à tourné tout entier autours de la laïcité. La laïcité est un jardin fragile où l’équilibre doit être respecté, où la
vigilance doit être de tous les instants, où les ronces du renoncement doivent être enlevées sans tarder.

Les votes sur cette délibération doivent être regardés comme des choix intimes, des convictions fortement ancrées en chacun de nous, mais qui doivent également respecter ce qui a déterminé le
vote de la majorité des électeurs calaisiens au soir du 16 mars 2008.

Le rassemblement, la tolérance et la conviction que l’ostracisme ne peut être porteur d’avenir. Voilà pourquoi, je m’abstiendrai sur cette délibération.