24 mai 2006

35 ans, Et aprés ?

Par Philippe BLET

Le 25 mai prochain, la municipalité de Calais fête ses 35 ans en grande pompe, petits fours, champagne, discours et médailles : le tout précédé de la distribution auprés des calaisiens d’une belle plaquette de prés de 50 pages.

Nous vivons « une époque formidable » où nous glorifions le passé, commémoration, anniversaire de ceci anniversaire de cela. Les Français en général et les calaisiens en particulier sont inquiets. Il est réconfortant d’évoquer le passé, nostalgique, mais cette pratique a des limites et apporte-elle des solutions en phase aux attentes de nos concitoyens.

Les Calaisiens attendent de la part de la classe politique des projets et de l’action.

Les habitants de cette ville ont une réelle énergie, énergie de projet, énergie d’aller vers les autres, énergie de faire respirer leur cité. Hélas, à la lecture de la plaquette remise à la population calaisienne, j’observe rien de cela.

Alors, une question me vient à l’esprit : Cette brochure présentant le bilan de 35 ans est-elle une éloge funébre ? J’espère que non !

La Gauche, depuis 35 ans, a fait du bon boulot en faveur des calaisiens. Mais est-ce suffisant ? Notre société a changé, votre ville a changé, les calaisiens ont changé.

Il y a donc nécessité, dans les prochains mois, de travailler à un projet donnant du souffle à cette ville. Je prendrais ma part à ce projet que je serais tenté d’appeler « Calaisiens, respirez ! ».

A suivre……