11 septembre 2008

Réponse au secrétaire de la section socialiste de Calais

Par Philippe BLET



Je constate que le secrétaire socialiste de Calais a amorcé son autocritique. Il annonce que les socialistes  partiront seuls aux élections municipales. C’est un peu tard car les
municipales c’était il y a six mois. (Voir la vidéo en fin de note)

En politique, pour ne pas subir il faut agir.

En me présentant aux dernières élections, avec plusieurs élus de gauche, sur une liste d’ouverture populaire et sociale, j’ai contribué à
faire sauter un verrou qui bloquait la démocratie à Calais depuis plus d’un tiers de siècle.

Mais ce verrou menace toujours de se refermer. Or ce « responsable » socialiste, après avoir soutenu timidement sa candidate au premier tour (il
n’y avait même pas d’affiche dans les locaux du parti avenue Blériot) annonce aujourd’hui qu’il soutient le candidat de gauche aux cantonales de Calais Nord Ouest mais sans citer Jacky Hénin, ce
qui est un manque de courage politique envers leur allié.

Pour ma part je le dis haut et fort, il faut empêcher le candidat Hénin de revenir aux affaires. S’il est élu Conseiller Général, mandat qui
ne l’a jamais intéressé, il se servira de ce poste pour mettre à nouveau la pression sur le parti socialiste et les obliger à une nouvelle alliance sous menace de faire perdre des villes dirigées
par des ténors socialistes.

L’histoire l’a montré, et les Calaisiens l’ont bien compris, la ville a été vendue à un clan de cette façon depuis trente sept ans.

Je ne crains pas de dire que pour faire barrage au retour de Jacky Hénin, il faut voter Michel Hamy

Quant aux relations que j’entretiens  avec les élus du territoire, elles sont bonnes, en effet. Nous respectons le contrat qui nous a été
confié par les habitants. Certains sujets sont en discussion, c’est normal, mais aucun blocage n’apparait et tous les dossiers se présentent bien. Il faut laisser le temps au temps. Nous menons
donc sereinement nos réformes pour démanteler le système Hénin qui a fait tant de mal au Calaisis et à ses habitants.

Elus depuis moins de six mois, nous avons créé la maison de l’emploi et bientôt nous mettrons en place dans les prochaines semaines la maison
du développement économique qui sera la vitrine du dynamisme du Calaisis. Tout le monde tire dans le bon sens. Cela fait vingt ans que les calaisiens attendaient ça.

Pour mémoire, je vous invite à voir ou revoir le reportage diffusé sur France 3