14 juillet 2010

14 juillet : Médailles du Travail

Par Philippe BLET

Discours lors de la remise des médailles du travail ce 14 juillet 2010

Quelques-images-4-0174.JPGJe vais avoir le grand plaisir, pour ne pas dire le privilège, de remettre soit l’une des 25 médaille d’or, soit l’une des 49 médailles
vermeil, soit l’une des 79 médailles d’argent. Ce n’est pas une faveur qui vous est accordée, c’est une distinction que nous vous devons.

Le service public est une mission importante dont vous pouvez être légitimement fiers.

Notre pacte républicain tient parce que vous êtes là. Parce que vous avez choisi de vous mettre au service du bien
commun plutôt que de suivre une carrière à votre seul profit.

Le service public est un engagement.

Votre dévouement n’est pas assez mis en lumière. Je le sais bien. Il n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur.
Je vous l’accorde. Votre dévouement mérite mieux que les critiques que nous pouvons entendre ici ou là. J’en suis parfaitement conscient.

Chacune des 153 médailles est justifiée. Chacune récompense des années de travail au service de l’agglomération, de
la ville, de l’hôpital, de l’office public ou encore du SEVADEC.

Elle traduit votre action quotidienne au service des autres. Elle souligne l’importance que nous accordons à votre
travail. Elle est la reconnaissance de l’utilité de votre travail pour la collectivité.

Je suis heureux d’être celui qui va vous décorer. Je serai assisté d’autres élus qui ont tenu a être
présents.

Les amis et la famille qui vous entourent aujourd’hui peuvent être fiers de vous.