7 mars 2010

La gauche calaisienne est vraiment à reconstruire

Par Philippe BLET

J’ai eu l’occasion dernièrement de visionner un interview de mon ami Yann Capet dans le cadre des élections régionales
qui se dérouleront les 14 et 21 mars prochain.

 

Une partie de cet interview m’a laissé interrogatif. Il s’agit celui du vote en conseil municipal concernant le
financement des écoles privées.

 

 

Lorsque mon ami yann dit que ceux qui se sont abstenus sur le vote du financement des écoles privées ne sont plus de
gauche, il devrait se renseigner un peu avant de prononcer de telle sentence.

 

En effet, avec le Groupe de Gauche de la majorité municipale, les quatre représentants du PS se sont abstenus ainsi que
ceux du PRG.

 

Quant à Jacky Henin et le Parti Communiste, il a voté pour avec le MODEM et l’UMP.

 

De fait, Yann Capet se retrouve bien seul. Peut-on reconstruire seul contre tous. Je ne le pense pas. C’est pourquoi, il
faut être mesuré dans ses propos, respectueux des avis parfois divergents, attentif . Il n’est pas interdit aux bonnes volontés, aux personnes soucieuses du bien commun, à ceux qui partagent les
mêmes valeurs et qui ont des convictions identiques de se retrouver à un moment ou à un autre.

J’invite simplement Yann à relire la déclaration que Jean-Claude Vernalde, Maire-adjoint aux finances, a fait au nom du
groupe de Gauche. Je suis convaincu que lui comme beaucoup d’autres s’y retrouveront :

 

DISCUSSION.-
Mme le MAIRE.- Y a t-il des observations ?
M. VERNALDE.- Madame le Maire, mes chers collègues, Mesdames, Messieurs,
Cette délibération est similaire à celle de 2008. Alors, mon propos sera quasi identique à ce que disait Philippe BLET l’an dernier.
Notre liste est ouverte au débat, elle sait se rassembler lorsqu’il le faut. Elle apprécie à sa juste valeur les apports de chacun. Elle a fait le choix de la tolérance, du
respect d’autrui comme mode de fonctionnement.
Nous savons que la liberté, c’est de pouvoir choisir, de voter en fonction de ses convictions profondes, d’écouter l’autre et de prendre, au final, la décision qui lui ressemble
tout en ne choquant pas ses partenaires.

En liant l’aide au privé et l’aide au public, cette délibération heurte mes convictions laïques et celles de
plusieurs colistiers. Les votes sur
cette délibération doivent être regardés comme des choix intimes, des convictions fortement ancrées en chacun de nous mais qui doivent
également respecter ce qui a déterminé le vote de
la majorité des électeurs calaisiens au soir du 16 mars 2008, le rassemblement, la tolérance et la conviction que l’ostracisme
ne peut être porteur d’avenir.

Voilà pourquoi un certain nombre d’élus de la majorité s’abstiendront sur cette délibération.
Mme le MAIRE.- D’autres observations ?
ADOPTE PAR 33 VOIX ET 14 ABSTENTIONS

La gauche calaisienne est à reconstruire. Entièrement. Elle a été la victime de plus de 30 ans d’un système clanique et
opaque.

 

Le développement du Calaisis passe donc necessairement par la volonté d’hommes et de femmes (ou l’inverse !) de batir un
projet qui a pour objectif de sortir de plus de 30 ans d’intertie politique et économique. La Gauche non-communiste calaisienne, et en particulier les socialistes, devra se poser la question :
pour 2014, reprendre les mêmes avec Jacky Henin ou imaginer une autre stratégie.

 

Lors des élections municipales de 2008, j’ai fait ce choix difficile de sortir des sentiers battus. Et cela n’a pas été
simple. A l’époque, « mes amis socialistes » ont préféré rester à l’abri derriere Jacky Henin.

 

Aujourd’hui, le Groupe de Gauche de la majorité municipale est présent et s’expriment au regard des délibérations, avec
sa sensibilité et avec conviction. Il l’a encore démontré lors de la délibération concernant l’implantation de l’entreprise ERAS METAL. Nous avons soutenu son arrivée car créatrice d’emplois, et
ayant vérifié au préalable la pertinence du sujet en matiere environnementale (lire
l’intervention ICI
). Le groupe communiste et Jacky Hénin ont soutenu le projet ERAS METAL. Certains lecteurs de cette note a ce moment vont imaginer « Ciel !!!! philippe blet communiste
???? »

Pour ce qui me concerne et le groupe de Gauche, nous soutenons tel ou tel projet au regard de nos convictions et non sur
les postures d’appareils politiques. A ce sujet et à titre d’anectode, les élus socialistes au conseil municipal ont voté contre l’arrivée de cette entreprise tout comme le MODEM et l’UMP (il y a
deux ans, sous la mandature Hénin, ils avaient voté pour) Alors, dans cette affaire, qui est de Gauche et qui ne l’est pas ?

Et pour demain, qu’en sera-t-il des positions de mes amis socialistes sur la rénovation de Calais-Nord, sur le
financement de Calais Promotion, du lien port/ville avec Calais Port 2015 et enfin le financement du proget d’excellence territoriale (palais des congres, hotel, casino, commerces…) qui
permettra de faire passer notre territoire du XXème au XXIème. Pour mémoire, le papa du projet « palais des congres » était André Capet en 1989. Amis socialistes, sortez des sentiers battus
!!!!!!